Tri Sélectif

Devant l’augmentation constante de la pollution et du coût du traitement des déchets, le tri sélectif est aujourd’hui une nécessité.

Et plus on triera, plus Ardes communauté maîtrisera les coûts de gestion des déchets ménagers et par conséquent le soutien financier des éco organismes sera important. En effet, le montant des aides financières versées pour chaque tonne d’emballages recyclables collectée dépend de la quantité et de la qualité des matériaux triés.

Aujourd’hui, chacun connaît l’utilité économique et écologique du tri. Mais au bout de dix ans de pratique, les erreurs de tri restent importantes. La vigilance de chacun doit donc rester de mise.

1- Pour trier sur le territoire d’Ardes Communauté, une seule solution et 2 colonnes :

-la colonne à verre et son panneau vert :

Seuls les bouteilles, pots et bocaux en verre sont acceptés dans la colonne à verre 

Et

-la colonne tri sélectif et son panneau jaune pour les déchets suivants :

  • Tous les papiers, emballages et briques en cartons :
  • Journaux et magazines
  • Papiers de bureau et prospectus
  • Briques alimentaires (de lait, potage, jus de fruits)
  • Cartons et cartonnettes d’emballages
  • Bouteilles et flacons en plastique :
  • Bouteilles et flacons en plastiques de produits alimentaires et ménagers
    Exemple : bouteilles d’eau, de boissons pétillantes, de jus de fruits, bouteilles de lait, flacons de produits liquides d’entretien etc
  • Emballages en métal :
  • Boîtes métalliques en aluminium et en acier (canettes, barquettes, conserves)

2-Important :
Il convient de ne rien mettre dans des sacs plastique : tous ces matériaux doivent être déposés dans les colonnes tels quels.
Les emballages de yaourts et le polystyrène ne doivent par être mis dans la colonne.

Le ramassage des colonnes verre et tri sélectif s’effectue sur le territoire d’Ardes communauté par la société Echalier à échéance régulière.

3-Que deviennent nos emballages ?

  • Avec des boîtes de conserve en acier : on peut réaliser des voitures, des machines à laver, des pièces de mécanique. Avec 19.000 boîtes on peut fabriquer une voiture.
  • Avec des canettes de boisson en aluminium : on peut les recycler à l’infini et donc refaire des canettes. Avec 670 canettes, on peut fabriquer un vélo.
  • Avec des plastiques : selon le type de plastique, on peut refaire des flacons, des tuyaux, des fibres pour le textile. Avec 27 bouteilles en plastique, on peut faire un pull polaire.
  • Avec des cartons et des cartonnettes : on peut refaire des emballages en carton, de l’essuie-tout ou du papier toilette.
  • Avec du verre : on peut refaire du verre à l’infini.

Les commentaires sont fermés